memoiresvives

RÉCITS DE VIE

Récits de vie

La collection

Proposée aux personnes isolées ou en établissement, la biographie est confidentielle, sauf avis contraire de la personne interviewée.
L’ouvrage est enrichi de podcasts qui permettent par moments d’écouter la voix des anciens.
Seul l’essai « Échanges d’hiver » est une expérience intergénérationnelle de groupe.

Essai

Echanges d'hiver

Entre les mois de novembre 2022 et de mai 2023, seize personnes âgées de 17 à 93 ans se sont régulièrement réunies dans les locaux de la Résidence Domitys à Royan pour partager souvenirs, expériences et points de vue. Et s’il y a bien quelque chose qui au moins ne vieillit pas, ne prend pas une ride, ne se compare pas et qui est partagé à parts égales entre les générations, c’est l’amour et l’humour..

Suzanne

Suzanne

Une vie sans histoires ? de la chance ? ce leitmotiv qui scande nos échanges s’avère bien trop restrictif et modeste. Peu à peu, les fêlures ou blessures d’enfance, les premières joies amoureuses, les espoirs pour certains non concrétisés rejaillissent, les morceaux de vie s’assemblent, quelques secrets sont échangés…et le portrait d’une femme droite, forte et courageuse apparaît.

Danielle

Danielle

« Les souris ont mangé mon diplôme de pharmacienne. Je n’ai aucune preuve de ce que j’avance. Je suis peut-être une usurpatrice … » Malicieuse Danièle, septuagénaire élégante et souriante, qui a voulu nous faire croire qu’elle n’avait rien à raconter de sa vie. C’était compter sans l’opiniâtreté de Laurence et de Léandra qui surent briser l’armure de Danièle.

Violette

Violette

Violette est le symbole de ces femmes de la seconde moitié du XIXe siècle qui ont refusé de choisir entre leur vie familiale et leur vie professionnelle dans une société en pleine mutation. Portée par un tempérament énergique, cette femme moderne a compris très tôt que dans la vie l’épanouissement personnel et l’autonomie font partie intégrante de la personnalité.

Colette

Colette

Ma vie fut « banale et heureuse » redit- elle. Pourtant, Colette, issue d’un milieu ouvrier, vous êtes devenue chimiste, vous avez vécu à Madagascar, toutes ces choses n’étaient pas si banales dans les années 50 ! Revendiquer soixante ans de bonheur avec son mari aujourd’hui n’est pas commun non plus…

Maryvonne

Maryvonne

Cheminer à côté du même mari pendant 50, ce n’est pas si facile qu’il n’y paraît. Élever 5 enfants, non plus. Dans le fond, le fleuve de ma vie ressemble à la Loire : pas toujours navigable, jalonné de remous, de bancs de sable et d’écueils. Je suis maintenant portée à croire que j’ai frôlé l’exploit sportif…

Daniel

Daniel

Une enfance difficile aurait pu rendre Daniel amer à jamais. C’était compter sans l’intelligence et la sensibilité de ce Charentais écolo avant l’heure qui s’est construit un monde à lui, entre amour de son pays natal et intérêt pour le vaste monde.

Mireille

Mireille

Personnalité haute en couleurs, Mireille nous entraîne dans une vie tumultueuse, riche de joies, de peines, de rebondissements. Les obstacles, pour elle, sont faits pour être surmontés, et la bonne humeur fait partie de ses gènes.

Jeanne

Catherine

Avec sobriété, sans a priori, parfois avec une pointe d’humour, Jeanne nous confie quelques temps forts de sa vie, ses choix, ses projets, les difficultés, les épreuves.  Au fil de nos rencontres se dessine la personnalité d’une femme de caractère et de conviction, d’une femme moderne qui, à presque cent ans, continue de vivre et de penser par elle-même. Son récit vient interroger chacun de nous avec la même question : « comment se construit une vie » ?

Claude

Claude

« Après toute cette vie d’actions, de rencontres, de réflexions, j’ai posé à mes pieds tout ce vécu pour laisser naître en moi cette question : mais qui suis-je, moi, Claude Frétard ? De la Mayenne enchantée de son enfance au bourbier tonkinois, en passant par des découvertes, des voyages, des contacts surprenants, Claude se raconte. Au soir de sa vie, il a accepté de nous faire partager des fragments épars de souvenirs personnels intimement mêlés à l’histoire collective.

Jacques

Jacques

Ce livre est l’histoire d’un petit garçon timide, craintif et silencieux, que son don pour le dessin et une rare ténacité vont entraîner dans une carrière professionnelle peu banale. Dessinateur pendant plus de trente ans à PIF GADGET, Jacques est resté un homme simple et modeste, dont la notoriété n’a entamé ni l’humour espiègle, ni l’esprit d’enfance.

Joe

Chirstian

« La volonté de comprendre le langage et les codes d’un animal en développant sa propre sensibilité m’a amenée plus loin : cela pouvait-il être transposé au niveau de mes congénères pour un mieux-vivre ensemble ? » Étonnante Joe, amoureuse des chevaux, éthologue, sociologue, tantôt parcourant le monde au secours des peuples premiers, tantôt offrant chez elle un univers pour aider les enfants cabossés à reprendre goût à la vie. Inspirant.

Marie-Madeleine

Nicole

« Ce récit s’inscrit dans l’Histoire, à cheval sur trois siècles, dont les bouleversements n’ont cessé d’investir le quotidien de ma vie. Du Maroc, ma terre d’attache, je garde le souvenir d’une richesse où je vais toujours puiser. » Incroyable Marie-Madeleine, qui, entre coups durs et ruptures, ne renonce jamais à affronter la vie et à transformer les désenchantements en opportunités. Un exemple.

Michel

Michele

« Je ne sais pas très bien dans quoi je me suis lancé, je n’ai pas l’habitude de parler beaucoup, et surtout pas de moi. » Pourtant, Michel, vous nous avez raconté quelque chose d’original, l’histoire d’une petite folie que vous avez voulu vivre jusqu’au bout, en pleine indépendance, au milieu d’une vie qui ne vous a pas épargnée.

Corinne

florence

« Mon papa est parti sans rien dire. Maman nous a juste expliqué que Papa ne serait plus à la maison mais que si on voulait le voir, il n’y aurait pas de soucis. » Après une vie qui ne l’a pas épargnée, Corinne a désiré nous livrer les souvenirs fondateurs d’une enfance heureuse, d’une époque où elle était appelée le « sirop de la rue », expression régionale des Pays de Loire pour traduire « l’envie irrésistible que trouve un enfant à trainer tout le temps dans la rue ».

Robert

Brigitte

« Au début de ma carrière il fallait, pour être maçon, deux mains, une pelle et une truelle. Des fois la nuit je me réveille encore la truelle à la main ! » Si Mornac a été classé en 1982 parmi les « plus beaux villages de France », une petite part en revient bien à Robert ! Passionné par son métier, ce mornacois – ou plutôt « mornaçon » comme il aime à dire, nous livre ici quelques anecdotes qui ont émaillé sa carrière.

Nicole

Brigitte2

Brigitte : “ Cette liberté affichée dans ses choix de vie me laisse admirative. Nicole a trente ans d’avance sur son temps. C’est une combattante.” Une enfance heureuse, puis un parcours de vie tumultueux, au rythme des évènements personnels ou historiques : Nicole voudra être non seulement maîtresse de sa vie mais aussi celle qui ouvre des voies dans de nombreux domaines.

Renée

Capture

Le récit de Renée n’est en rien une litanie sur la nostalgie du passé. Forte de ses quatre-vingt-dix-neuf printemps, elle raconte avec humour et lucidité comment la petite Renée Boulay, enfant espiègle et garçon manqué devient Madame Daumain, femme forte et optimiste qui traverse le siècle et les épreuves, en regardant droit devant, sourire aux lèvres, puisant encore aujourd’hui dans les joies simples du quotidien, l’envie et le plaisir de profiter de chaque instant.

Notre méthode éditoriale

LE FILM

Écouter, transmettre, recevoir (8mn)

Film de présentation de la collection « Mémoires Vives » (2021)

Réalisation : Strange Wood - Maximilien Bert-Pallier

Production : Mémoires Vives — Projet REACT

Constitution du trio

Les aînés 
Qui sont-ils ? Ce sont des personnes âgées isolées ou des personnes en habitat collectif : foyers-logements, résidences autonomie, Ehpads C’est autour d’eux que va se constituer le trio. Pourquoi acceptent-ils de raconter leur vie ? Leurs motivations sont diverses : témoigner, partager, transmettre, ne pas être oublié… Pour la première fois, ils vont appréhender leur parcours dans sa totalité et percevoir comment, à travers déterminismes sociaux et difficultés intimes, ils sont parvenus à se construire… cliquer ici pour la suite

L'interview

La rencontre à trois se prépare minutieusement : adulte et jeune se concertent avant et après l’interview pour faire le point et s’adapter aux méandres du récit, la parole de l’aîné(e) suscitant précisions, questions, réflexions. Il s’agit de déterminer les points qui semblent intéressants à développer, ceux qui font émerger une personnalité en devenir, qui montrent la résilience devant l’adversité, qui s’insèrent dans un évènement historique, etc… cliquer ici pour la suite

L'écriture

La personne âgée a fait preuve de détermination en allant au bout de son récit. Au tour maintenant de l’adulte de rédiger un récit qui respecte le sens de cette vie. Des réunions de suivi sont prévues pour répondre aux questions que se posent les « passeurs de mémoire » pendant l’écriture et des relecteurs et correcteurs interviennent avant l’envoi chez l’imprimeur… cliquer ici pour la suite

Retour d'expériences

La question de la rédaction a été abordée lors des fiches d’inscription : les personnes écoutantes doivent avoir apporté la preuve de leur intérêt pour l’écriture, soit qu’elles aiment lire, soit qu’elles aient déjà été amenées à rédiger. Comment faire des phrases courtes et simples, chasser les répétitions, trouver le mot juste, installer une ambiance avec des descriptions imagées ?  Pour Catherine et Marik l’expérience de l’écriture était nouvelle. Elles livrent leur retour d’expérience… cliquer ici pour la suite